AFRIQUE/ NTIC : de nouvelles avancées en matière de vulgarisation des NTIC

Publié le 9 septembre, 2012 0 Commentaire »
AFRIQUE/ NTIC : de nouvelles avancées en matière de vulgarisation des NTIC
NTIC

 

 

« Les éleveurs ougandais vont bénéficier d’outils des technologies de l’information et de la communication et de données météorologiques pour améliorer leur aptitude à s’adapter aux changements climatiques provoqués par le manque d’eau et les sécheresses prolongées. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

———————————————————

 

 

 

 

1 – En Ouganda, les TIC à l’aide des bovins et des éleveurs :

Les éleveurs ougandais vont bénéficier d’outils des technologies de l’information et de la communication et de données météorologiques pour améliorer leur aptitude à s’adapter aux changements climatiques provoqués par le manque d’eau et les sécheresses prolongées.

 

Ce sera dans le cadre du projet Adaptation au changement climatique et TIC (Climate Change Adaptation and ICT), lancé au début du mois d’août 2012 à Kampala.

D’une durée de deux ans, le projet vise à générer des informations sur l’agriculture, la gestion de l’environnement et la météo, au profit des bergers et éleveurs ougandais, dans une zone de 84 000 kilomètres carrés, peuplée de 12 millions d’habitants et abritant 60% des 7 millions de bovins de l’Ouganda. Cette zone demeure l’une des régions d’Afrique les plus sévèrement touchées par le changement climatique.

 

Financé pour 600 000 dollars par le Canada, à travers le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), le projet fournira aux utilisateurs des outils technologiques pour collecter et diffuser l’information. Les données ainsi générées serviront à planifier plus efficacement pour mieux faire face et s’adapter aux risques climatiques liés à l’eau.

 

Selon un fonctionnaire du ministère ougandais de l’Eau et de l’Environnement, « l’adaptation et la promotion de mesures d’atténuation sont des domaines où les TIC sont essentiels » et le programme « contribuera à alimenter la base de connaissances du gouvernement sur les changements climatiques ». En outre, il permettra de construire davantage de stations météorologiques et de renforcer la collecte de données concernant la météo et l’eau.

Thierry Barbaut

 

http://www.info-afrique.com/en-ouganda-les-tic-a-laide-des-bovins-et-des-eleveurs/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

———————————————————–

 

 

 

2 – Smartscope : Un smartphone développé entre la Corée et l’Afrique du Sud pour effectuer le test du sida

 

Dans le cadre d’un partenariat entre l’Université de Pretoria, en Afrique du Sud, et l’Université Kookmin, en Corée du Sud, une équipe de chercheurs a développé un smartphone équipé d’un microscope et d’une application capable d’analyser des échantillons sanguins et de diagnostiquer le sida tout en précisant l’état du système immunitaire.
L’appareil sera capable de déterminer le taux des cellules CD4 afin d’établir le diagnostic.

« Notre idée était d’obtenir des images et de les analyser sur ce smartphone grâce à des applications », a déclaré Jung Kyung Kim, professeur en ingénierie biomédicale.

 

Le « Smartscope » permettra ainsi de réaliser des tests du sida sur des populations isolées en Afrique du Sud ou au Swaziland, dans des zones où les centres médicaux sont rares et relativement rudimentaires.

 

Pour le professeur Jannie Hugo, à la tête du département de médecine de la famille à l’Université de Pretoria, « la technologie mobile n’est pas un gadget. Elle devient un élément essentiel pour l’accessibilité des soins ».

Thierry Barbaut

 

http://www.info-afrique.com/le-smartscope-un-smartphone-developpe-entre-la-coree-et-lafrique-du-sud-pour-effectuer-le-test-du-sida/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis des internautes

Autres articles à lire aussi